Passeur d’âme, question de coeur.

Avant d’aller plus loin dans la narration de mes rencontres avec l’invisible, maintenant, je vous livre, en guise de résumé, ma définition du : passeur d’âme.

Il est celui qui a reçu et développé un don très particulier celui d’aider les âmes à retrouver leur chemin dans l’au-delà; et ce dans tous les ordres existants : humain, animal, végétal, minéral. Oui, vous avez bien lu, tous ces règnes sont aussi concernés par le monde de l’âme.

Ce don repose en chacun de tous les êtres humains, mais à chacun de le retrouver et de le développer. A la différence des autres dons, celui-ci ne peut se transmettre car il n’appartient pas au monde de l’esprit, il est propre à celui de l’âme.

Mais qui a accepté ce don devient un passionné de la vie car sa joie et sa satisfaction est grande quand il voit se réunir à nouveau des familles dans la lumière ou encore de soulager, voire même de dégager des âmes en difficulté comme celle des suicidés.

Mais prenez garde ! Ce don, une fois devenu votre, vous ne pouvez pas le garder pour vous seul ou le pratiquer au gré de votre désir.  Quand vous l’acceptez, il devient de tous les instants, et sera sans cesse en évolution. Mais qui dit passion, sous-entend aussi, endurer quelque chose de lourd et de pesant.

Tel le cœur qui n’a de cesse de battre pour pomper et pulser le sang dans votre corps, vous comprendrez que le passeur d’âme vit dans cette réalité-là. Qu’adviendrait-il si le cœur décidait de garder un tout petit peu de sang pour lui ? Il est en ferait un infarctus. Qui a compris le mystère du cœur, ne s’arrête jamais, aucun autre choix ne lui est possible. Il est celui de la Vie : donner. Tout le reste est mort.

Expirer et inspirer l’air, pomper et expulser le sang. Mouvement constant, échange permanent avec cette unique loi : ne jamais rien garder pour soi. Les dons de l’âme obéissent à cette même dynamique de la Vie.

Lorsque votre médiumnité aux mondes des âmes perdues se développe, votre empathie s’accroit et l’assumer n’est pas toujours facile. D’un côté vous serez heureux de remplir votre mission et de l’autre vous ressentirez une certaine souffrance de ce que l’invisible puisse être dans le manque de vie et de lumière.

Le passeur d’âme est celui qui vit sur la modalité de l’âme et non celle de l’esprit. S’il parvient à développer son don, non seulement, il prendra conscience des âmes en difficulté présentes à la fois dans le visible comme dans l’invisible, mais aussi, en contrepartie, il recevra pouvoir pour les soigner, les aider voir les consoler avant leur passage vers la lumière. Avec une vigilance toute particulière, il recherchera à dégager l’âme de tout ce qui les enferme ou les retient captives dans le monde de l’esprit.

Passeur d’âme, sa mission se pratique à chaque instant de sa vie quotidienne, et ce, dans l’humilité et la plus grande discrétion.

Et Dieu, dans tout cela ?

Mystère de l’âme du passeur… Célébration du Cœur… Silence !…