De douces dictatures : les intelligences mémorielles parasites !

Lors des bilans métabiologiques, j’ai toujours coutume de rechercher les mémoires négatives du consultant ressenties en son aura.

Ce matin-là, la jeune femme reçue s’avère m’être une énigme. Elle n’en possède aucune  en son champ énergétique et, qui plus est, son stade de développement personnel est parmi ceux très rarement rencontré parmi les humains.

Lors de l’entretien, je lui ai fait part de mes découvertes et de mon interrogation quant à sa venue pour se faire soigner. Toutefois cette personne acquiesçait totalement  avec l’analyse faite, et rien ne la surprenait. Quant aux mémoires inexistantes ou disparues, celle-ci me confirma qu’une thérapeute les lui avaient retirées. Effectivement le travail réalisé par cette dernière était réel et je ne pouvais que l’attester. Quant à moi, c’était la toute première fois qu’il m’était donné d’établir un tel constat. Ainsi les effaceurs de mémoires existaient bel et bien !

Mais attention aux arnaqueurs qui vous font payer très cher pour vous faire retirer des mémoires négatives cellulaires ou karmiques mais qui en finalité n’ont rien fait laissant leur proie fermement convaincue qu’elles avaient disparues.

Mais comment en suis-je arrivé à pouvoir détecter et effacer les mémoires négatives, ainsi qu’à former des personnes à faire de même ?

Tout est parti de cette expérience toute simple celle de l’exploration du champ énergétique d’un arbre, où vous pouvez y ressentir comme des couches concentriques négatives. Cette même similitude se retrouve physiquement dans la coupe transversale d’un tronc d’arbre, où les fibres du bois apparaissent organisées en couches concentriques visibles à l’œil nu. A partir d’elles, les scientifiques peuvent  nous donner des informations quant à la vie de l’arbre et de son histoire.

Des couches négatives, au niveau de l’invisible,  peuvent se détecter dans toute aura, et elles sont toujours révélatrices de l’histoire de vie de son propriétaire. Cela Il m’a fallu bien du temps pour le comprendre, et l’intégrer dans mon travail d’énergéticien.

A l’origine de cette découverte, c’est la réitération d’un incident précis qui m’a poussé à aller plus loin dans la compréhension du fonctionnement de ces mémoires.

Lors de l’enseignement aux stagiaires du ressenti des champs énergétiques, bon nombre d’entre eux se disaient perturbés dans leur perception à cause de certains parasitages. De fait, ils détectaient, par exemple,  dans l’aura de l’arbre des strates plus ou moins distantes les unes des autres, qu’ils percevaient comme négatives. Cet état de fait était juste mais me laissait perplexe quant à sa véritable nature. Et devant mon incapacité à pouvoir leur répondre,  je me devais de résoudre cette énigme.

Aussi je décidais avec l’accord de l’arbre d’essayer de  lui retirer ces négativités et quelle ne fut pas ma surprise de les voir disparaître avec pour incidence majeure de constater l’accroissement de son aura.

Ce simple fait, me confirmait l’existence de la réelle nocivité de ces strates d’un fonctionnement  très énergivore. Le simple fait de les retirer allégeait le fonctionnement énergétique de l’arbre avec pour conséquence une augmentation de son champ aurique. Et plus une aura est expansée plus son porteur se trouve dans une grande légèreté non seulement du corps mais surtout de l’esprit et de l’âme. Aucun doute,  cet arbre se trouvait soudainement dans un mieux-être.

Quelques jours puis quelque mois après, je m’assurais de savoir si celles-ci n’étaient pas revenues. Et j’eus la confirmation qu’elles étaient effacées une fois pour toute mais attention, cela ne veut pas dire que d’autres nouvelles mémoires ne puissent pas se recréer, par après, car l’histoire continue et la valse des mémoires avec.

Quoi qu’il en soit, cette expérience fut pour moi le point de départ non seulement de ma découverte du monde des mémoires mais aussi celui de mon apprentissage en tant qu’effaceur de mémoire.

Après l’étape de l’arbre, je me mis à explorer les champs énergétiques des objets, des lieux, et là même constat au retrait des mémoires plus d’énergie apparaissait.

Et finalement, il ne restait plus qu’à me prendre pour sujet d’étude afin de continuer ma recherche.

Avec le même protocole, je supprimais  chaque strate négative en mon champ aurique, et là, les effets constatés étaient semblables à ceux des expériences précédentes. Ainsi s’accomplissait : accroissement de l’aura avec changement de couleur vibratoire, et apparition d’un sentiment de bien-être et de plus grande liberté.

Mais attention, rassurez-vous, je ne suis pas devenu amnésique, de fait je garde encore mémoire des bons et mauvais moments de ma vie mais je sais que je ne suis plus tributaire des intelligences obligeantes liées à ces mémoires. Voici aussi un autre constat : dès cet instant, de nouveau choix de vie reflets de ma réelle liberté ont pu être posés. Est-ce un hasard ? Non et ma pratique d’énergéticien m’a prouvé que non.

Mais que sont ces mémoires ?

Je dirai que le terme de mémoire est impropre, je préfère aujourd’hui utiliser l’expression : intelligence mémorielle. Pour l’instant j’en distingue deux types : l’intelligence mémorielle naturelle liée à l’activité de la vie positive et l’intelligence mémorielle liée à l’altération de la vie (antagoniste de la précédente). Quant à ces deux formes d’intelligence sachez qu’elles sont dotées de vie.

1)      L’intelligence mémorielle naturelle liée à l’activité de la vie (IMN)

Cette intelligence mémorielle est députée à l’activité même du vivant. Elle est naturelle et rien ne peut exister sans elle. Ainsi elle assure l’organisation et le maintien de la vie et, s’il le faut, en cas de difficulté, elle cherchera à mettre en place des processus adaptatifs pour permettre, coûte que coûte, la continuation de la vie voir son évolution ou sa survie. Ne perdez jamais de vue que cette intelligence est vivante, et qu’elle est connectée à une intelligence bien plus grande celle de l’univers.

S’y retrouvent ici, par exemple, les esprits de la nature, ces intelligences gardiennes qui contribuent au déploiement de la vie et à son maintien. Les anciens leur ont donné divers noms : fée, lutin, gnomes, vouivre, sylphes, salamandres…. Et pour moi, ces noms sont en relation avec les IMN lesquelles peuvent être visualisées par les clairvoyants.

Chez l’homme, bien évidemment, ces intelligences mémorielles existent et vivent aussi en lui, tout comme en tout vivant et sans elles, il ne peut y avoir de vie.

Mais voilà toutes ces IMN sont vulnérables et peuvent être empêchées ou entravées dans l’exercice de leur fonction par un autre type d’intelligence mémorielle que je vais maintenant vous décrire.

2)      L’intelligence mémorielle parasite liée à l’altération de la vie. (IMP)

Toute atteinte faite à la vie, tout processus destructeur conduit à la naissance d’une intelligence mémorielle reliée à ces évènements perturbateurs. Et celle-ci va vouloir grandir, ne connaissant aucune limite ni aucun respect de la vie. Son unique désir : se répliquer afin de s’étendre de plus en plus tel un cancer. Inlassablement, ces forces vont se mettre à l’œuvre pour altérer le bon fonctionnement de la vie. Elles sont obligeantes et sont les maîtres de votre futur en le programmant par avance.

Un homme, par exemple, qui a connu dans sa vie des accidents, des échecs, des trahisons, ou des souffrances émotionnelles se verra petit à petit investit par des forces qui le dépassent, le minent à petit feu, en l’amenant à revivre sans cesse les mêmes situations.

Qui en est responsable ?

Tout simplement ces intelligences mémorielles altérantes qui ont pris naissance dans son histoire personnelle pour devenir gardiennes des processus destructeurs en sa vie. Elles s’attacheront à le placer en grande difficulté face au bien être, et à l’harmonie. Pour cet homme devant cet état de fait, l’importance sera de mettre en place des parades, et ce par un comportement compensatoire adaptatifs afin de palier à son mal être. Et l’homme s’avère très créatif quand il s’agit d’occulter ce manque de bien-être et d’harmonie véritables.

Cet homme habité par les IMP est-il libre ?

Certes non, il est esclave de forces qui le dépassent, le détruisent. Le drame, c’est qu’il en est inconscient. Quant à sa tentative de mise en place d’un comportement compensatoire qui risque fort d’être tout aussi destructeur puisqu’il s’agit ni plus ni moins d’engendrer une nouvelle IMP.

Ces intelligences mémorielles parasites liées à l’altération de la vie sont sournoises et très puissantes, elles viennent de votre passé, altèrent votre présent et se projettent déjà dans votre futur sans que vous en soyez conscient.

Leur but : se nourrir, jour après jour, des évènements qu’elles tentent de reproduire inlassablement chez en vous : échec, trahison, souffrance émotionnelle, volonté de domination, malheur…. Et même dans le cadre d’une mémoire de maladie, il en sera de même. Je pense ici aux IMP de cancer qui subsisteront malgré tous les traitements et qui permettront plus tard à la maladie de récidiver.

Ainsi face au conditionnement incessant dû aux IMP et de ses agressions permanentes, la vie devenue impuissante se retirera, incapable de pouvoir palier au désastre provoqué par son ennemie devenue si envahissante. Et, peu à peu, avec cette inertie de la vie  vient s’installer : la dépression, la folie, la violence,  la maladie… puis la mort.

Voici encore un autre aspect important de ces IMP. Elles ne touchent jamais qu’une seule personne, elles sont toujours en lien avec une ou plusieurs autres. Et c’est ainsi qu’elles possèdent une dimension collective.

Issues du fonctionnement même des groupes dans leur dynamique de vie, elles se retrouvent ainsi à tous les niveaux : celui de l’économie, du social, de la santé, du religieux, de la politique, du juridique, du couple, de la famille…. Ayant pour principale conséquence, de toujours induire un futur aux libertés de plus en plus restreintes, où la vie se voit de plus en plus maîtrisée, brevetée ou contrôlée tout cela sur fond d’inconscience grandissante.

Voici un exemple, celui du monde économique, où l’IMP du nanti porte le nom de « pouvoir-domination » laquelle l’oblige et l’autorise à asservir et à ponctionner sans arrêt le pauvre. Quant à ce dernier, son IMP s’appelle « obligation de se soumettre ».

Comme vous pouvez le constater, les IMP coexistent toujours par pair. Tant qu’elles subsisteront ce monde ci continuera d’exister avec pour triste dessein de courir vers un futur où l’attend destruction, et chaos.

J’entends parfois certains me dire : « c’est ainsi, nous n’y pouvons rien, c’est de l’ordre des choses, ça a toujours existé». Aujourd’hui pour moi, cette remarque est devenue irrecevable. Bien au contraire, nous n’avons plus le droit d’être démissionnaire, et nous devons y faire quelque chose.

Inlassablement, il s’agira d’effacer ces IMP lesquelles selon mon analyse sont à l’origine d’une triste réalité plus que multimillénaire : le mal. Ce mal constamment prégnant duquel il vous est difficile d’échapper et lequel vous fera toujours croire que c’est de l’ordre des choses.

Aussi, pour moi le mal, c’est cette persistance depuis des millénaires, de ces IMP devenues si puissantes, et si intelligemment organisées sous forme d’histoire matricielle, qu’elles affectent profondément l’équilibre de la vie de la planète au point de l’amener à sa destruction inéluctable.

Comment en est-on arriver à cela ?

Tout simplement parce que les IMP sont vivantes, qu’elles sont habitées d’une volonté de reproduction, qu’elles ont peur de disparaitre. Leur projet, c’est de se développer de plus en plus, et d’assurer à jamais leur pérennité. Ici, la création n’a plus aucune place.

Voici quelques questions qui  peuvent être en faveur d’IMP obligeantes.

Pourquoi dans certaines familles, des évènements destructeurs se reproduisent-ils de génération en génération ?

Pourquoi une maison où il y a eu divorce, suicide ou violence génèrera-t-elle les mêmes effets sur ses futurs habitants ?

Pourquoi une femme qui a été violenté recherchera-t-elle dans les hommes rencontrés un bourreau ?

Pourquoi un enfant en échec scolaire, humilié et désavoué par ses professeurs se trouvera-t-il tout au long de sa vie en échec ?….

Pourquoi cet aveuglement de l’homme devant la destruction de son environnement, et son aptitude même à y coopérer allègrement ?

Pourquoi cet irrespect de la vie au point de vouloir détruire son prochain pour asseoir sa petite existence ?

Mémoires, mémoires, mémoires !….

Alors quels sont les effets de l’effacement des mémoires ?

En retirant les IMP, vous contribuez à déstabiliser leurs systèmes organisationnels, et vous allégez votre propre système énergétique en redonnant aux intelligences mémorielles naturelles leyrs capacités de reprendre prise en votre existence. Ainsi une autre futur libre et vrai devient possible, mais à l’unique condition, d’avoir cette exigence fondamentale, celle du veilleur qui reste sur ses gardes de sorte qu’aucune autre IMP ne revienne s’installer en sa vie, et cette attitude est de l’ordre spirituel. Alors vous deviendrez le gardien non seulement de votre vie mais aussi de celle de votre entourage.

A quoi reconnaît-on une personne aux IMP effacées ?

Celle-ci possède une plus grande clarté d’esprit, elle est habitée par un grand sentiment de liberté qui lui permet de faire de nouveaux choix de vie qui auparavant pouvaient lui sembler impossibles. Par ailleurs, dégagée de ses IMP, elle présentera un réel intérêt pour la défense de la VIE en y prenant sa part de travail.

Qui avance dans la VIE avec un minimum d’IMP, ne peut faire économie de donner la sienne, j’allais dire corps, âme et esprit, dans sa mission d’effaceur, il doit s’y investir sans aucune réserve, et sans aucun compromis.

Celui qui avance dans la VIE de cette façon, témoigne d’elle à chaque instant, à chaque minute de son existence. Si ce n’est pas le cas, démasquez l’IMP qui se cache.

Voilà le véritable travail de Libération auquel nous sommes tous appelés !

Travail de Libération incessant sans cesse accomplis au nom de la VIE et dont les incidences, je vous assure, vont aussi jusqu’au ciel. En libérant les âmes et les esprits des IMP, vous dégagez dans l’invisible bien d’autres existences encore retenues captives par elles.

En retirant une IMP, chez vous ou chez l’autre, ayez toujours à cœur de retirer sa complémentaire, et je vous assure que vous participerez non seulement à votre ou leur libération mais qui plus est, cela aura une incidence sur la libération des âmes et des esprits qui sont déjà dans l’au-delà. C’est un travail de libération permanent qui peut s’étendre en fonction des dispositions de votre coeur à une famille visible ou invisible, une population, ou encore une maison, un village, une nation…

Et n’oubliez pas, la voie de l’effacement des mémoires est un chemin spirituel ! Il est à la mesure de votre cœur grandissant vers le sans limite.

Oui, dans l’effacement des IMP, il y sera toujours question de cœur, et lui seul vous conduira tout naturellement à vivre le pardon, non pas en parole ou vœux pieux, mais en conscience avec une efficacité réellement libératrice.

Quant à ceux qui osent utiliser l’expression d’« amour inconditionnel », la reprenant à leur propre compte, je leur dis : « Il vous est impossible de pouvoir aimer de cette façon. Vous ne savez pas ce que vous dites. Qu’en savez-vous de ces IMP qui vous habitent encore, vous conditionnant chaque jour un peu plus ? Cette expression, est réservée à Dieu seul, et vous le comprendrez lorsque vous commencerez à vivre en acte le pardon du cœur, sinon derrière votre, soi-disant, amour inconditionnel se cache encore une IMP lâche, et malfaisante, d’origine new-age.

Quand vous aurez compris cela, alors vous serez à même de demander l’aide de Dieu comme le fit le Christ pleinement conscient sur la croix s’adressant à lui par ces paroles : « Père pardonne leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Lorsque vous l’aurez intégré en votre vie de façon active, peut-être que vous pourrez commencer à parler de l’Amour, enfin dégagé de la matrice des IMP. Pour ma part, l’Amour lorsqu’il est vrai est un mot qui se suffit à lui seul.

Cette parole du Christ sur la croix : « Père pardonne leur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font » Son Père ne le savait-il pas ? Certes oui, mais le Christ en appelle à une nouvelle forme de pardon qui n’a rien d’un rituel expiatoire mais que lui seul peut demander au Père. Sur la croix le Christ dévoile l’Amour du Père.

Alors, pourquoi l’homme est-il toujours habité par ce sentiment que Dieu ne fait rien ? D’une part, cette pensée est une IMP de plus, et si Dieu semble ne rien faire, cela s’appelle la liberté donnée aux hommes, une liberté à garder, et à entretenir chaque jour seulement  l’homme semble en être incapable. Cette humanité est sans cesse encline à se dévoyer sur un chemin de ténèbres, bien sûr que Dieu le Père le sait mais, il ne fera rien tant que celle-ci reste inerte.

L’urgence,  pour sortir de son bourbier, c’est qu’elle redécouvre le chemin de la Vérité et de la Vie. Il y a plus de 2000 ans, un homme le Christ a su le faire, et il nous l’a enseigné. Aujourd’hui, quelques un, commencent à en balbutier quelque chose et à le vivre.

Alors, à tous les effaceurs, je leur dis : courage, tenez bon. Ce chemin, s’il est vrai,  deviendra : une véritable passion à prendre à tous les sens du terme si nous voulons rendre la liberté à ce monde avec l’aide de Dieu.

Et voici un tout dernier conseil :

Souvent les stagiaires recherchent à  identifier la nature des IMP qu’ils vont retirer mais est-ce bien nécessaire ?

En réalité, je ne m’attache guère à tenter d’identifier le contenu de la mémoire qui sera retirée et cela pour deux raisons. La première, c’est qu’à l’usage, j’ai fait le constat que les personnes avaient une réelle appétence à ressasser leur histoire devant les autres pour finalement, ne recréer qu’une IMP de plus qui les desservira à nouveau.

Pour moi, la devise dans ce travail restera à jamais celle-ci : « le silence est d’or, la parole est d’argent ». Ici pas de place pour l’égo, le bavardage inutile ou le voyeurisme, seul le détachement compte. Et la seconde raison la voici : notre temps est trop précieux pour le dilapider inutilement en recherche inutile. Le temps de la libération et du pardon presse, pas de temps pour le nombrilisme !

Alors au moment d’effacer une douce dictature d’IMP, la seule chose qui importe, c’est que votre pensée soit orientée vers tous ceux et celles qui en sont aussi affectés. Le cœur fera le reste et l’effacement sera réel. Ne doutez jamais de votre cœur, il est sacré et restera à jamais l’arme absolue contre le mal.

Dans la même veine de ce qui vient d’être écrit, et pour aller plus loinn je vous invite à relire :

La paix de ce monde, le sourire du diable !….

Le devoir de mémoire, simagrée de l’histoire matricielle !

Enfant de la Vie, effaceur de l’histoire !

En souvenir d’Arachnée.

Un enfant met en échec l’histoire matricielle.