Les insectes et les plantes ont aussi une conscience !

 

« Un autre praticien des techniques chamaniques, shed Lay, explique que l’animal manifeste une conscience collective. Il raconte que cela vaut pour les insectes, et qu’il lui est arrivé de communiquer avec les abeilles. Il est d’ailleurs connu que les anciens apiculteurs d’Europe communiquaient avec leurs abeilles et que lorsqu’ils mouraient, il était coutume de faire une cérémonie pour apprendre la nouvelle aux abeilles. Un cas de mouvement de milliers d’abeilles vers le cercueil de leur apiculteur décédé (au point d’abandonner le butinage pendant plusieurs minutes) a été relaté par la presse anglaise (1).

Shed affirme également communiquer avec les arbres. Il raconte avoir entendu, un jour qu’il marchait dans la nature, la voix d’un acacia l’incitant à poser les mains sur son tronc. Sentant une épine le piquer, il s’est d’abord mis en colère, puis a entendu l’acacia parler en lui : « Je t’ai guéri. Tu ne tousses plus. » Il a constaté en effet que sa toux avait disparu et, en discutant avec un acupuncteur, il s’est rendu compte que l’endroit touché par la piqûre était un point d’acupuncture relié au poumon !

Certains communicateurs animaliers évoquent, tout comme les chamanes, une communication avec les insectes, les végétaux et la nature en général. Magique ? « Si c’est magique, c’est simplement que la vie est magique !, répond Anna Evans. Mais le plus merveilleux c’est que nous sommes tous capables de vivre cette magie ! » Et pas seulement les saints et les chamanes. »

Nexus N° 73, mars-avril 2011, Un goût de paradis perdu, p. 23

1 – In Schul B., Life song : In Harmony with all Creation, Still Pub, 1994