Enfant de la Vie, effaceur de l’histoire !

« Enfant de la Vie, effaceur de l’histoire!

En réparant les affres de Chronos, tu rendras Mémoire à tous ces enfants morts.

Et même si ce dieu hait la Vie, n’aie de cesse, encore et encore, d’effacer ses œuvres.

Aussi lorsque disparaîtra le maître de l’histoire, la Justice véritable sans fin règnera.

Ce jour-là, sans forme, ni mémoire sera la Vie, et seule la Conscience subsistera.

Enfant de la Vie, voilà ton devoir : réveiller l’enfant mort par effacement de ses obligeantes mémoires. Mais garde toujours en ton esprit cette unique Mémoire : ne jamais faire d’histoire ! Résurrection !….

Et si cela subsistait encore, pour toi-même ou pour tes frères, alors au nom de la Conscience, tout simplement : efface ! C’est la seule chose qu’il t’est demandé.

Désormais, la clé que tu possèdes ouvre  sur des espaces nouveaux où l’ancienne vibration ne sera plus. Et nul ne pourra plus acheter ou vendre le temps.

Adieu Cassandre ou Pandore, karmiques ou akashiques !         

A jamais le Vivant. La Vie t’en remercie. »

Le pèlerin d’émeraude