Ne faites pas mentir les Anges !…

J’ai reçu tout dernièrement un mail qui faisait l’objet d’une chaîne dorée, à nouveau au sujet des anges, et en voici le contenu :

« Salutation Ange !

Je crois à la Force spirituelle des Anges.

J’ai envoyé un ange pour veiller sur toi la nuit dernière, mais il est revenu.

Je lui ai demandé : pourquoi ?

L’Ange m’a dit : « Les Anges ne veillent pas sur les Anges ! »

Vingt Anges sont venus dans ta vie. Dix d’entre eux dorment, neuf jouent, un lit ce message.

Lis… Je ne plaisante pas… Il a vu que tu t’inquiètes pour quelque chose. Il dit que c’est terminé. Un bénédiction viens vers toi.Si tu crois aux Anges, envoie ce message ne l’ignore pas, c’est un test.

Ton « Ange » va t’accorder deux grandes choses ce soir,  laisse les autres choses de côté et fais suivre.

Demain sera le meilleur jour de tous. Envoie à dix amis, y compris moi.Dès que tu auras reçu cinq réponses, quelqu’un te surprendra doucement …»

A ceux qui me lisent, j’invite à relire le message de mon blog du 27 novembre 2011, « chaînes dorées mais plombées ». Mais permettez-moi de compléter celui-ci à partir de ce dernier mail.

Voici une personne, bien intentionnée qui m’envoie un ange, et celui-ci revient vers elle pour lui parler.

Personnellement, à réception du message, j’ai cherché l’ange et ne l’ai vu, et je me pose la question de savoir si l’émetteur de ce message a réellement vu et parlé à cet ange.

Aux dires de l’ange, je serai un ange.

Permettez-moi, ici, de revendiquer mon humanité, car celle-ci n’a rien d’un ange, et nous possédons chacun un rôle propre. Sachez que si je suis un ange, je perds alors l’essence même de mon humanité. Pour moi l’Ange, et je le redis encore, c’est : « La voix de l’Âme, celle de l’homme en voie vers Dieu, puis plus tard l’Ange devient le missionné de l’Homme pour avec lui accomplir la Tâche au nom de Dieu ».

Donc aux dires de mon bienfaiteur, si je suis un ange, de qui suis-je la voix de l’âme, pas la mienne en tout cas ? Je ne peux à la fois être un ange et disposer d’un corps et d’une âme, c’est radicalement impossible, ce n’est pas ma vocation ! Les anges n’ont pas d’âme, ils sont du rang des esprits divins, et ils sont aux côtés des humains qui s’éveillent à Dieu, et qui deviennent par leur foi, un pont entre ce monde et Dieu. Avec eux, l’Homme peut accomplir sa Tâche, celle de servir la Vie. Alors ne mélangeons pas les genres, et redonnons à chacun sa juste place !

Selon elle, je serai entouré d’anges qui dorment ou jouent.

Si les anges dorment ou jouent, c’est leur prêter un impossible anthropomorphisme, car il n’a pas de corps, et tout au plus peut-il juste en prendre une apparence. L’ange est un esprit, et celui-ci n’a pas besoin de repos contrairement au corps. Alors si l’ange accompagne celui qui est sur la voie de l’éveil, le sommeil lui est inconnu. Quant à en avoir une vingtaine, alors, je serai un de ceux qui possède alors un rang bien plus supérieur à l’humain. Est-ce à dire que je serai alors de rang divin ?

Arrêtons-ici les délires !…

Je vous le redis l’Ange est celui qui aide l’humain à devenir l’Homme, certes il sait qu’il ne pourra lui-même jamais l’être mais avec l’Homme la Tâche est grande : donner la vie au monde au rythme du Cœur sans ne jamais s’arrêter.

A ceux qui se permettent d’envoyer de tels messages en vue d’obtenir en retour une récompense, une bénédiction ou une bienveillante surprise, je leur dis : vous ne savez pas ce que vous faites ! Car en réalité, il n’y aura jamais rien, tout n’est que mensonge et, qui plus est, vous vous permettez de le portez à la multiplication en incitant les autres à le retransmettre.

Je vous invite à relire le message précédent, Gitta Mallasz connaissait bien le monde de l’Ange, elle n’en n’a jamais parlé à tort, toute sa vie fut une quête de la vérité de Soi, et pourtant son dernier écrit huit jours avant sa mort est très éloquent au sujet du mensonge. Jamais elle ne s’est autorisée à faire mentir les anges.

Voici un conseil :

N’envoyez jamais à vos proches et amis des messages dont l’information n’est pas de première main, et si cela devez l’être, contrôlez en toujours la véracité des faits. Si cela est impossible, ne transmettez rien.

Et maintenant, je m’adresse à tous ceux qui un jour ont osé transmettre en toute quiétude, ce type de message au sujet des anges, je leur demande de bien vouloir répondre pour eux-même à ces questions :

Voyez-vous les anges ? Si oui, les entendez-vous ? Si oui, depuis que vous les entendez, votre vie a-t-elle pris son envol spirituel ? Si oui, connaissez-vous votre Tâche ?

Si parmi vos réponses s’y trouve un seul non, c’est que par votre parole à travers ces chaînes plombées vous avez manqué à la vie, et à la vérité. Et sachez que les cadeaux attendus sont toujours poison pour l’Âme.

Et voici mon tout dernier conseil :

 Ne faites jamais mentir les anges, cet irrespect appartient au diabolique !