Vous ne serez jamais Dieu !

Par ces mots, je tiens à m’adresser à ceux et celles qui, dans la mouvance du new age, se disent déjà investis de leur divinité. Mais s’il est encore temps, je voudrai, les aider à retrouver la voie de la raison.

Si vous étiez réellement investi  par une divinité, vous n’en parleriez pas si facilement, et toute votre vie en témoignerait tout naturellement.

Si vos présences sacrées étaient si nombreuses en ce monde alors, dites-moi, comment pouvez-vous  justifier tant de discordance, de désordre et de refus de la vie sur cette terre ? S’il vous plait, dites m’en plus sur votre divinité intérieure, quelle est-elle ?

Pour l’instant, ici-bas, le mal absolu y règne toujours en maître, et je trouve vos divinités bien étranges voir inquiétantes ! S’il vous plait ouvrez les yeux !

Regardez combien de faux prophètes, de faux gourous se sont levés tous ces temps-ci, pour vous entretenir dans votre illusion. Certes, ils vous encensent sur votre divinité intérieure, source d’abondance illimitée.  Mais celle-ci n’est-elle pas, spirituellement, plutôt celle de l’indolence et de la paresse ? Malheureusement, je le crains.

Aussi, sachez qu’en  ce drame, celui de l’illusion sur vous-même, un coupable existe lequel excelle dans son art de la manipulation des consciences, tout en se cachant. Ce personnage, vous le connaissez, son nom le voici : satan, le falsificateur, le dissimulateur, celui dont parle l’évangéliste Saint Jean : le père du mensonge.

Actuellement, si le monde des affaires va mal, l’appétence des humains pour le spirituel va grandissant, aussi a-t-il fait le choix de s’introduire en cette réalité émergente. Vous voyez même le père du mensonge a su, malgrè son grand âge, se recycler, et son plan de carrière le voici : tout faire pour subsister en ces temps difficiles et finalement miser ses toutes dernières cartes, sur le faux spirituel, sous peine de disparaître !

S’il fallait traduire son état de pensée actuelle, voici ce qu’il se dit intérieurement :

« Adieu le pouvoir et l’argent, bonjour le spirituel ! Bientôt je mangerai vos âmes. Je ne les possède pas encore même si  vos corps et vos esprits sont déjà miens mais lorsque je serai parvenu à mes fins et vous les aurai dévorées, vous serez totalement impuissants. Enfin la victoire contre Dieu sera mienne ! ». Attention : ici ce texte est à lire en clair, n’en inversez pas la lecture ! Cette remarque va s’éclairer avec ce qui va suivre

Maintenant, regardons d’un peu plus près ce personnage de satan. La bible, nous enseigne qu’il a incité Eve à manger du fruit de l’arbre défendu, en lui disant : « Non, vous ne mourrez pas, mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux possédant la connaissance du bonheur et du malheur. » Genèse 3,4 ?!….

Toute son œuvre consiste en ceci : vous illusionnez sur ce vous-même. Et ça marche du tonnerre de dieu depuis bien des millénaires. Alors voici une clé pour comprendre ce que dit le diable, tout comme l’esprit de ce monde, car il s’agit de la même et unique réalité : tout doit être interprété dans le sens contraire de ce qui est annoncé, voici traduit en clair ce qu’il a sussuré à Eve : « Oui, vous mourrez, mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez vos yeux se fermeront, et vous ne serez pas comme des dieux possédant la connaissance du bonheur et du malheur. »

En cette fin 2012, l’illusion est toujours à son comble, l’histoire est toujours d’actualité. Beaucoup se revendiquent de leur divinité intérieure. Mais ils en sont encore à la tentation originelle. Devenu aveugles et morts à la vie, vous êtes incapables de discerner le bien du mal pour le plus grand bonheur du diable.

Alors, vous qui lisez ces lignes, je vous dis, vous n’êtes pas des dieux !

Ne vous méprenez pas sur votre identité ! Tant de gens se prennent aujourd’hui pour des élus, dans l’attente de leur élévation avec l’aide expresse des extraterrestres, des anges, des archanges et des maîtres ascensionnés ou pas, et même si j’ai cette impression de jouer le trouble-fête, j’ai le devoir de vous dire qu’il n’en sera jamais rien.

A vous qui êtes dans ces croyances-là, je vous dis prenez garde. C’est ici l’œuvre de mauvais. Et si l’on vous a annoncé que vous faites déjà partie des êtres ascensionnés, je m’inquiète pour vous car, dans l’esprit du diable, cela signifie tout l’inverse pour lui vous êtes déchus de votre nature spirituelle, plongés dans les abîmes des enfers. Il vous a déjà pris dans ses griffes.

Le plus grand combat du falsificateur, c’est celui-ci : ravir les âmes des hommes, et il est en voie d’y parvenir pour bon nombre d’entre nous. Continuez de la sorte sur la voie de l’égarement et sa moisson sera prometteuse.

Je veux bien admettre que certains aient pu découvrir quelque chose d’un mouvement spirituel intérieur qui les habite mais dans ce cas, la vie s’oriente toujours vers plus d’attention à l’autre et au monde. Et règle d’or : cela s’opère toujours dans le plus grand silence et dans la solitude.

Alors, pour votre salut, je vous conseille de ne point rejeter le monde, n’allez pas croire que vous êtes au-delà de cette réalité terrestre parce que vous seriez des élus. Si tel était le cas, vous seriez tels des missionnés pour l’humanité et le monde. Mais belle affaire du tentateur, qui est parvenu à vous illusionner, à vous dégager de votre prise de conscience personnelle, vous déresponsabilisant et déculpabilisant toujours plus.

Alors si vous voulez vivre quelque chose de vraiment spirituel,  je vous dis : prenez à bras le corps le monde, aimez-le en faisant tout pour qu’il devienne autre par l’entremise active de tout votre être. Et là, je vous assure que le travail ne manque pas.

Si certains osent encore croire que cela se fera tout naturellement de par une quelconque force issue de je ne sais où : les extra-terrestres, les anges, les archanges ou celle de l’Esprit Saint. Je vous dis absolument pas, et détrompez-vous.

Dieu n’adviendra et n’opérera ses merveilles qu’à une seule et unique condition : vous voir participer activement à la libération de ce monde de tout votre cœur, de tout votre esprit et de toute votre âme. Si vous n’en n’avez pas encore conscience, alors derrière votre fausse divinité intérieure, se cache votre père chéri lequel se moque de vous. Attention, prenez garde ! Il est en passe de gagner votre âme.

Alors, pour terminer, je vous laisse ce message du pèlerin d’émeraude :

« Mes enfants, ouvrez vos yeux et vos oreilles, ouvrez vos cœurs à la vie ! Pour l’instant vous étiez tels des sourds et des aveugles dans l’ignorance de votre réelle nature. Maintenant, levez-vous, mettez-vous en marche vers vous-même ! Alors Dieu viendra vous rejoindre en chemin car Il a hâte de vous revoir en paradis. Ce jour-là, Il mettra en vous un cœur, une vision et une écoute éternellement nouvelle.

Voici un conseil :

« Prenez garde, la Lumière vient, mais le mal s’est déguisé en lumière pour une fois de plus, mieux vous tromper. Méfiez-vous des paroles qui semblent comme vous hypnotiser, vous séduire trop facilement, faites toujours l’effort de les ré-interpréter dans le sens contraire. Alors, je vous assure que vous serez à même en décodant le discours du mal, d’en tirer, là aussi, un enseignement spirituel sans pareil.

A bientôt de vous retrouver !»