Dormez bien ! Le mal veille sur vous…..

Appelé à me déplacer pour un dérèglement du sommeil, je constate en visitant la chambre du couple qu’au-dessus de la tête du lit, une gravure sur soie venant d’Inde s’y trouvait accrochée. J’avais cette certitude que la perturbation nocturne provenait principalement de cette peinture sur soie. Leur faisant part de ma découverte, ils dirent qu’effectivement, ils avaient acquis cet objet, lors de leur dernier voyage en Inde et que de fait, ils ont fait tout naturellement eux-mêmes le lien de cause à effet. Leur altération du sommeil, correspondait presque, jour pour jour, à l’arrivée de l’ouvrage au-dessus de leur lit.

Une question leur vint à l’esprit : comment se pouvait-il que cet objet soit négatif alors qu’il était de première main ? Ils avaient acheté ce souvenir, en inde, sur le lieu même où ils étaient fabriqués. Plus tard, ils m’avouèrent  que les peintres de ces soies n’étaient autres que des enfants. Il leur avait été assuré que ceux-ci étaient très bien rémunérés pour leur travail. Qu’en savaient-ils véritablement ? Les avaient-ils rencontrés ? Ils m’avouèrent que non.

Je leur fis part que je ressentais dans cette œuvre réalisée par l’un d’eux, beaucoup de tristesse, de souffrance émotionnelle, et de peur. Et que c’est cela qui les inquiétait la nuit.

Une fois l’œuvre dégagée de son mal, ils ont retrouvé leurs habitudes de sommeil.

La fabrication d’un objet porte toujours la marque de son créateur, si celui-ci est libre et heureux vous n’avez rien à craindre mais si ce n’est pas le cas, posez-vous cette question : qui est le responsable du mal être de ce créateur ? Sachez que 70 % des objets fabriqués sur la planète dégage la pestilence du mal, alors jusqu’où va votre compromission ? Toutefois, si vous dormez bien sur vos deux oreilles, tant mieux pour vous c’est que le mal y veille grandement…. Et, surtout ne vous réveillez pas, ne vous révoltez pas.

Alors, voici un tout petit conseil : ayez toujours à portée de main, s’il en était nécessaire, des somnifères !….