Les anges peuvent-ils être souffrants ?

Un jour alors que j’étudiais un lieu sacré, je me mis à la recherche des entités de type angélique. Et voici que mon ressenti m’amène à détecter l’une d’elle. Pour m’assurer de l’exactitude de son identité, je m’attache à connaître quel est la nature de son plan vibratoire. La réponse ne se fait pas attendre, elle semble appartenir au monde d’en bas, celui du bas astral et c’était bien effectivement ce que je ressentais à son contact comme une espèce de malaise et de lourdeur. Soit je m’étais littéralement trompé dans l’analyse de la réalité invisible qui se présentait face à moi ou bien celle-ci était juste mais j’étais passé à côté de quelque chose qu’il me restait à comprendre.

Ma première question fut donc celle-ci : quel est le plan naturel ou originel de cette entité ci-présente ? Et mon âme alors me confirma dans un biofeedback qu’elle était bien de type angélique.
Et voici l’autre question qui lui succéda : quel est le plan vibratoire actuel de cet ange ? La réponse fut qu’elle était de type diabolique.
Devant cette incohérence à savoir qu’un ange de lumière pouvait être aussi de nature diabolique, il me fallait maintenant en cerner le mécanisme par lequel cela pouvait se produire.

Je me suis donc mis à scanner l’ange pour lequel je lui accordais momentanément pour le besoin de l’analyse une structure anthropomorphique. Là je vis qu’il était assombri comme alourdi voir lié par des forces de type malfaisantes, ce que j’ai coutume d’appeler du terme d’intelligence mémorielles parasites.

En purifiant cet ange, en le nettoyant de ces IMP voici qu’il reprit sa lumière et sa couleur originelle. Conséquemment l’espace redevint soudainement beaucoup plus léger.
A force de travailler avec le monde des entités, je me suis rendu compte que certaines d’entre elles semblaient au prime abord nocives et dangereuses mais en remontant leur histoire dans l’intention de repérer quel était leur plan vibratoire initial, j’ai pris conscience que certains esprits étaient loin d’être intrinsèquement négatifs mais qu’ils l’étaient devenus par accident.

Certains esprits de plan supérieur prennent sur eux nos nocivités par souci de nous protéger et il en est d’autres qui se trouvent même liés par une magie qu’ils ont pris sur eux à notre place.
Aujourd’hui depuis que je prends soin de libérer les anges j’ai pris conscience qu’ils sont beaucoup plus nombreux que je ne le pensais à être souffrants. Si je n’avais pas eu le discernement nécessaire, j’aurai probablement agi en cherchant à les chasser du lieu où ils se trouvaient plutôt que de les soigner. Contrairement aux âmes humaines qui parfois se manifestent avec bruyance et fracas dans certaines maisons pour demander aux résidents de l’aide, les anges eux ne se manifestent pas bruyamment toutefois ils savent que leurs vibrations négatives sont dangereuses pour l’homme, et ils en souffrent.

Alors avec le temps il m’est devenu une évidence que les forces du mal qui prédominent et agissent en notre humanité et en ce monde ne sont que la résultante des choix malencontreux que l’humanité dans son inconscience pose tout au long de son histoire. Ces choix néfastes ont fini par lier, affecter et assombrir toujours plus le monde de l’invisible en particulier celui des anges et même des esprits de la nature, autrement dit encore la lumière par la faute des hommes s’est obscurcie.

Et c’est bien là tout notre drame, certaines entités spirituelles finissent par devenir néfastes car effectivement dans ce mouvement protecteur pour l’homme elles prennent sur elles ces forces malfaisantes engendrées par lui, mais à la longue, elles perdent leur capacité protectrice et par saturation ces êtres spirituels finissent par devenir profondément nocifs par accident.

Si certaines religions parlent d’anges déchus de par leur volonté propre de se séparer de la transcendance absolue, je préfère aujourd’hui entrevoir et penser la chute des anges comme étant une résultante de la vie de l’homme sur cette planète.
Avec les millénaires puisque personne n’a pris soin de purifier ces forces, et c’est ainsi qu’elles sont devenues très puissantes s’imposant si négativement sur la planète. En réalité, je reste persuadé que sont là ce que nous appelons les forces du mal lesquelles n’ont de mal que celui issu de notre inconscience.

Pour moi, il ne s’agit plus maintenant de chasser les esprits ou les forces du mal, mais il s’agit plutôt de nettoyer ces forces pour leur rendre cette lumière perdue.

Aujourd’hui quand dans une purification de lieu, je rencontre un ange souffrant ma plus grande joie c’est d’abord bien évidemment de le libérer et alors j’ai coutume au terme de mon travail de lui demander de bien vouloir bénir le lieu et d’y achever ce que je ne puis faire à mon niveau. En offrant à l’ange mon médium celui de ma corporéité, il lui devient possible d’apporter les ultimes corrections sur des aspects énergétiques qui me sont encore inconnus. Chaque fois je constate que le niveau énergétique change encore après le travail de l’ange.

Pour finir, j’ai coutume d’invoquer l’Esprit de la Paix, celui qui surpasse toute intelligence. Si vous êtes un ami de la paix et de l’harmonie, je vous assure qu’il ne se fera jamais prier et qu’il se répandra en abondance. Là encore ce qu’il accomplit est d’une réelle efficacité et porte fruit. Tout y compris toute créature comme un lieu, un végétal, un animal, un minéral, un objet crée de mains d’homme, tout alors s’équilibre et redevient harmonieux.

Ne faites pas mentir les Anges !…

J’ai reçu tout dernièrement un mail qui faisait l’objet d’une chaîne dorée, à nouveau au sujet des anges, et en voici le contenu :

« Salutation Ange !

Je crois à la Force spirituelle des Anges.

J’ai envoyé un ange pour veiller sur toi la nuit dernière, mais il est revenu.

Je lui ai demandé : pourquoi ?

L’Ange m’a dit : « Les Anges ne veillent pas sur les Anges ! »

Vingt Anges sont venus dans ta vie. Dix d’entre eux dorment, neuf jouent, un lit ce message.

Lis… Je ne plaisante pas… Il a vu que tu t’inquiètes pour quelque chose. Il dit que c’est terminé. Un bénédiction viens vers toi.Si tu crois aux Anges, envoie ce message ne l’ignore pas, c’est un test.

Ton « Ange » va t’accorder deux grandes choses ce soir,  laisse les autres choses de côté et fais suivre.

Demain sera le meilleur jour de tous. Envoie à dix amis, y compris moi.Dès que tu auras reçu cinq réponses, quelqu’un te surprendra doucement …»

A ceux qui me lisent, j’invite à relire le message de mon blog du 27 novembre 2011, « chaînes dorées mais plombées ». Mais permettez-moi de compléter celui-ci à partir de ce dernier mail.

Voici une personne, bien intentionnée qui m’envoie un ange, et celui-ci revient vers elle pour lui parler.

Personnellement, à réception du message, j’ai cherché l’ange et ne l’ai vu, et je me pose la question de savoir si l’émetteur de ce message a réellement vu et parlé à cet ange.

Aux dires de l’ange, je serai un ange.

Permettez-moi, ici, de revendiquer mon humanité, car celle-ci n’a rien d’un ange, et nous possédons chacun un rôle propre. Sachez que si je suis un ange, je perds alors l’essence même de mon humanité. Pour moi l’Ange, et je le redis encore, c’est : « La voix de l’Âme, celle de l’homme en voie vers Dieu, puis plus tard l’Ange devient le missionné de l’Homme pour avec lui accomplir la Tâche au nom de Dieu ».

Donc aux dires de mon bienfaiteur, si je suis un ange, de qui suis-je la voix de l’âme, pas la mienne en tout cas ? Je ne peux à la fois être un ange et disposer d’un corps et d’une âme, c’est radicalement impossible, ce n’est pas ma vocation ! Les anges n’ont pas d’âme, ils sont du rang des esprits divins, et ils sont aux côtés des humains qui s’éveillent à Dieu, et qui deviennent par leur foi, un pont entre ce monde et Dieu. Avec eux, l’Homme peut accomplir sa Tâche, celle de servir la Vie. Alors ne mélangeons pas les genres, et redonnons à chacun sa juste place !

Selon elle, je serai entouré d’anges qui dorment ou jouent.

Si les anges dorment ou jouent, c’est leur prêter un impossible anthropomorphisme, car il n’a pas de corps, et tout au plus peut-il juste en prendre une apparence. L’ange est un esprit, et celui-ci n’a pas besoin de repos contrairement au corps. Alors si l’ange accompagne celui qui est sur la voie de l’éveil, le sommeil lui est inconnu. Quant à en avoir une vingtaine, alors, je serai un de ceux qui possède alors un rang bien plus supérieur à l’humain. Est-ce à dire que je serai alors de rang divin ?

Arrêtons-ici les délires !…

Je vous le redis l’Ange est celui qui aide l’humain à devenir l’Homme, certes il sait qu’il ne pourra lui-même jamais l’être mais avec l’Homme la Tâche est grande : donner la vie au monde au rythme du Cœur sans ne jamais s’arrêter.

A ceux qui se permettent d’envoyer de tels messages en vue d’obtenir en retour une récompense, une bénédiction ou une bienveillante surprise, je leur dis : vous ne savez pas ce que vous faites ! Car en réalité, il n’y aura jamais rien, tout n’est que mensonge et, qui plus est, vous vous permettez de le portez à la multiplication en incitant les autres à le retransmettre.

Je vous invite à relire le message précédent, Gitta Mallasz connaissait bien le monde de l’Ange, elle n’en n’a jamais parlé à tort, toute sa vie fut une quête de la vérité de Soi, et pourtant son dernier écrit huit jours avant sa mort est très éloquent au sujet du mensonge. Jamais elle ne s’est autorisée à faire mentir les anges.

Voici un conseil :

N’envoyez jamais à vos proches et amis des messages dont l’information n’est pas de première main, et si cela devez l’être, contrôlez en toujours la véracité des faits. Si cela est impossible, ne transmettez rien.

Et maintenant, je m’adresse à tous ceux qui un jour ont osé transmettre en toute quiétude, ce type de message au sujet des anges, je leur demande de bien vouloir répondre pour eux-même à ces questions :

Voyez-vous les anges ? Si oui, les entendez-vous ? Si oui, depuis que vous les entendez, votre vie a-t-elle pris son envol spirituel ? Si oui, connaissez-vous votre Tâche ?

Si parmi vos réponses s’y trouve un seul non, c’est que par votre parole à travers ces chaînes plombées vous avez manqué à la vie, et à la vérité. Et sachez que les cadeaux attendus sont toujours poison pour l’Âme.

Et voici mon tout dernier conseil :

 Ne faites jamais mentir les anges, cet irrespect appartient au diabolique !

A 85 ans je vois ce milliard de mensonges….

Huit jours avant qu’elle ne meure, Gitta Mallasz, le scribe des Dialogues avec l’Ange, ce récit de cette merveilleuse rencontre que quatre jeunes gens firent durant la guerre avec l’ « Ange » ou le « Maître intérieur ». Trois d’entre eux périront par la suite en camp de concentration, et Gitta la survivante n’aura de cesse d’entretenir tout le restant de sa vie le dialogue avec son Ange. Voici le dernier texte qu’elle rédigera :

« Elle se coucha. Jamais plus elle ne se relèverait.

En éteignant, ce soir-là, toutes ses lumières, j’ai vu sur son bureau un petit mot écrit à la main :

 

« Je tourne de plus en plus autour du Verbe. Mais qu’est-ce que je désire tellement découvrir ?

Quelle est cette nostalgie si puissante qui agit en moi envers la vérité ?

La terre, les plantes, l’animal ne mentent pas, ils n’ont pas reçu la parole ;

Les Anges ne mentent pas, ils n’ont pas reçu la parole ;

mais moi, dès ma naissance, je mens.

Depuis 85 ans j’ai semé un milliards de mensonges.

A 85 ans, je vois ce milliard de mensonges qui portent des millions de fruits qui empoisonnent la terre.

Comment effacer tout cela de la mémoire de la terre ?

Seulement, en étant capable à la fin de ma vie de prononcer le Verbe de lumière – mon vrai Nom.

Alors j’effacerai le mensonge de la face de la terre et je n’aurai pas vécu en vain. »

 

Bernard Montaud, Le testament de l’Ange,

les derniers jours de Gitta Mallasz, Albin Michel

 

 

Les anges…. Nouvelle fausse croyance ?!

La grande vogue tous ces temps-ci : l’engouement pour les anges !

Dernièrement, j’ai reçu un mail fort sympathique qui m’invitait, si je le voulais bien, à accueillir, chez moi, deux anges pendant une semaine. Je dois bien vous avouer que cette proposition ne m’était pas étrangère, et je n’en fus pas surpris, à ceci près, que cette fois-là en 2010, il s’agissait de recevoir chez soi un archange !

Certes les anges ne me sont pas inconnus, et j’ai beaucoup de respect pour leur mission. Il m’est déjà arrivé d’en voir dans certaines demeures que je visitais mais je vous assure à chaque fois les hôtes des lieux étaient des personnes lumineuses, bonnes et très spirituelles lesquels ne connaissaient même pas l’existence de ces anges gardiens chez eux.

Quant à ces fameux anges ou archanges de lumière que l’on s’envoie comme un « petit paquet cadeau », j’ai le regret de vous dire qu’au-delà de cette  fausse gentillesse l’existence de ceux-ci n’est pas. Je dis à ceux et celles qui l’ont cru ou le croient encore, et qui se prêtent à ce jeu sont de grands ignorants, qu’ils se leurrent sur leur capacité spirituelle et qu’ils jouent avec le feu et le soufre.

Alors permettez-moi de vous parler du monde des anges, qui sont-ils ?

Tout d’abord, les anges n’ont pas d’imprésario, ils sont à la gouverne de personne car ils sont étroitement liés au cœur de l’homme. Si celui-ci est ouvert, lumineux prêt à donner et à accueillir, alors l’ange est là, tout naturellement. Mais à cause de l’hiver spirituel des humains, les anges les ont désertés pour aller vers d’autres cieux.

Lorsque je sonde les âmes de ceux qui s’adressent aux anges, et s’en disent accompagnés, je n’y vois bien souvent qu’inexistence spirituelle et illusion.

Si l’ange peut être député aux affaires humaines, il l’est toujours dans des circonstances bien particulières. Celui-ci ne pourra jamais se substituer à la force spirituelle de l’homme, d’ailleurs, il est intimement lié au cœur même de l’homme spiritualisé. Dans un message précédent, je vous avais dit que nous pouvions engendrer des anges et c’est la réalité.

L’homme a cette capacité de par l’union de son âme au Transcendant, de faire advenir un ange, en tant que force spirituelle. 

Alors, croire que votre salut ou votre guidance viendra des anges, et d’un recueil de ceux qu’il faut prier en fonction des jours de la semaine ou celui du jour de votre naissance,  je vous dis que cela est une vision erronée du monde de l’esprit divin.

Si certains textes sacrés nous disent que les anges se penchent avec convoitise sur l’homme. C’est à cause de notre âme qui nous est propre. Par elle, l’homme spiritualisé, ici-bas, peut accomplir des œuvres pour lesquelles les anges en sont bien incapables par ce que ce n’est tout simplement pas de leur ressort.

Alors, si vous espérez que les anges sont à votre service pour vous transformer, vous protéger, vous guider, détrompez-vous ! C’est trop facile …

Ce n’est que lorsque vous commencerez à travailler à vous-même, à vous trouver en vérité, que les anges s’approcheront de vous mais, s’il vous plait, faites en tout d’abord les premiers pas.

Trouvez votre âme, allez vers vous-même, alors les anges, avec plaisir, commenceront à venir vers vous pour vous aider dans votre mission.

Oui ! Vous avez bien entendu : l’ange est député à l’homme qui se cherche et qui est en voie d’accomplir, voire de réaliser sa mission spirituelle. Tel était la mission des anges gardiens !

Vous savez les anges sont peu friands des tasses de thé et des petits gâteaux. S’ils viennent chez vous, c’est à cause des facultés de votre âme qui commencent à pouvoir s’éveiller, poindre et se déployer.

Alors, vous qui affectionnez les anges, je vous pose ces questions :

–       Pourquoi votre soudaine croyance aux anges ? Que vous apporte-t-elle ?

–       Puisqu’ils sont là pour aider les humains dans leur mission spirituelle, où en êtes-vous de la vôtre ? Où en êtes-vous de votre avancée humaine et spirituelle ? Qu’avez-vous fait de votre âme ?

–       Depuis votre fréquentation plutôt « mentale » avec les anges, qu’est-ce qui a, véritablement, grandi en vous ?

S’il vous est difficile de répondre clairement et simplement, dites-vous que dans votre inconscience, votre croyance est celle dévolue aux anges des ténèbres qui se plaisent à se déguiser en lumière.

Alors n’ayez aucune hésitation, portez leur votre affection, et sans faute il s’attacheront  avec beaucoup de fidélité obligée à vous tenir toujours plus loin de votre âme. Puis un jour, ils vous dévoreront.

Alors n’attendez rien des anges de lumière, inutile de les appeler en vain. Commencez par travailler à vous-même, et ce n’est qu’à cette unique condition qu’ils viendront tout naturellement vous accompagneront dans votre quête.

La quête de l’Ange, l’homme en quête de soi.

Sa voix, l’Âme de l’homme. Silence !

L’Ange et l’Homme : l’Amour de la Vie. Par don !

L’Âme et Dieu : l’Offrande, l’action de grâce. Le mystère du Cœur !

Chaînes dorées… mais plombées…

Qui n’a pas reçu un jour, par SMS ou par mail, une ou plusieurs « chaînes dorées » qu’il s’agit de retransmettre à votre tour à dix autres de vos contacts pour en retour recevoir une surprise, un cadeau de la vie ou de l’univers dans les vingt-quatre à quarante-huit heures. Parfois il vous est même demandé d’émettre un souhait au moment de la réémission du message et parfois d’autres plus pernicieuses vous annoncent du malheur si vous les rompez la chaîne.

Jusqu’à ce jour, je n’ai jamais vu de choses merveilleuses arrivées à ceux qui m’envoyaient de tels messages, mais ce que je sais c’est que mensonge et tromperie étaient toujours au rendez-vous.

Cette pratique participe non seulement d’un encombrement du réseau téléphonique, mais surtout à une pollution mentale visant à mettre un plus grand nombre d’individu dans l’attente, dans une vaine espérance ou dans un inconfort décisionnel puisque ce message reçu émane d’un de mes contacts.

Que peut donc bien signifier cette invitation à m’inscrire dans cette chaîne ?

Perdre son temps, polluer celui de l’autre, lui donner de fausses espérances, et le contraindre à s’inscrire dans la chaîne par fidélité à la relation émettrice du message. Au terme notre inconscient collectif s’en trouve une fois de plus chargé d’informations inutiles qui finissent petit à petit par devenir subtilement destructrices. Chaque pensée aussi infime soit-elle, si nous la nourrissons finit par prendre vie.

Si vous pensez du bien pour ce monde à longueur de journée, je vous assure que vous êtes à même d’engendrer des « anges » mais si, c’est l’inverse, ce sont des « démons » qui finiront par vous accompagner, et certains de nos congénères s’en coltinent parfois par légion.

Mais revenons à notre exemple. Un pensée émettrice décide d’envoyer un message, très vite ce sont des milliers de messages qui seront envoyés avec cette même et unique pensée qui finira par devenir présente dans l’inconscient collectif. Petit à petit, l’esprit d’autres chaines viendront s’y ajouter par la nouvelle entremise de chacun. Ainsi lorsque vous serez devant une nouvelle proposition de transmission de chaîne, le travail se fera plus facilement car vous serez naturellement conditionné ainsi, petit à petit, votre libre arbitre s’affaiblira voir disparaitra, et vous entrerez dans de nouvelles formes de croyances déviantes et insidieusement dangereuses pour votre mental. Sachez aussi que toutes les publicités obéissent à cette même loi du conditionnement.

Alors voici mon conseil :

Lorsque vous recevrez de tels messages, je vous invite à ne jamais les retransmettre mais en contrepartie à avoir une pensée positive pour tous ceux inscrits dans votre répertoire téléphonique. Faites-le dans le secret du silence et, petit à petit, vous finirez par générer un champ de conscience positive sur chacun de vos contacts. Tout le monde s’en sentira bien mieux sans pollution mentale, ni perte de temps inutile.

Alors, par respect pour notre invisible,  osez le silence car il est l’ami de l’âme, et son pouvoir est grand.

Le mal sait que l’homme est mal à l’aise face au silence. Peur de ne pas exister pour soi-même ni pour les autres, ou d’être dans la solitude dans une réelle différence par rapport aux autres. Le bruit est inutile, il ne fait que vous tenir éloigné de vous-même et le mal, cet expert en assurance tout genre, connaît vos points faibles. Il sait comment vous rendre esclave.

C’est rien me direz-vous ? Alors, osez le silence, et vous m’en direz des nouvelles car il est toujours l’ami de la Vie !